Mater
2017
sangle, statue en pierre reconstituée, bois
190 x 36 x 130cm

vues de l’exposition personnelle “la lune dans un oeil et le soleil dans l’autre” au Centre d’Art Contemporain de Nîmes (CACN), commissariat Laureen Picaut & Bertrand Riou, Nîmes, 2021

20 Léo Fourdrinier_CACN_ Mater

Mater (2017), est l’image violente d’une femme sanglée. Proposée en écho à la pièce de théâtre « Stabat Mater Furiosa » de Jean-Pierre Siméon dans laquelle une mère raconte l’expérience de la guerre et de la perte, l’œuvre est un hommage à la puissance féminine. 

Si les œuvres de Léo Fourdrinier agissent comme les spectres d’une époque révolue, comme des présences fantomatiques, elles sont aussi des prémonitions et des alertes, elles rendent visibles les  maux de notre siècle. Au sein de « La lune dans un œil et le soleil dans l’autre », les œuvres-artefacts entrent dans l’histoire d’un nouveau monde qui déjà, se consume.  

-Laureen Picaut

Mater (2017), is the violent image of a strapped woman. Offered as an echo of Jean-Pierre Simeon’s play “Stabat Mater Furiosa” in which a mother recounts the experience of war and loss, the work is a tribute to female power. 

If the works of Leo Fourdrinier act as spectres of a bygone era, as ghostly presences, they are also premonitions and alerts, they make visible the ills of our century. Within ” La lune dans un œil et le soleil dans l’autre “, the works-artefacts enter into the history of a new world that is already being consumed.