emphasizing silence
2024 
Laiton, acier, peinture acrylique, néon
225 x 20 x 20 cm
Collection du Mobilier National

Courtesy galerie Les filles du calvaire and the artist. © ADAGP, Paris, 2024

Pour la commande du Mobilier National dans le cadre du projet “Les Aliénés”, Leo Fourdrinier transforme un lustre du XIXe siècle à travers le prisme de son langage plastique. Les courbes et les rosaces laissent place à la radicalité du trait, en écho des codes hérités du minimalisme. Les formes rondes du lustre d’origine sont protégées par le motif lumineux, aux prises entre gravité et légèreté. La lumière et sa verticalité introduit l’œuvre dans l’espace comme un halo silencieux se posant sur le paysage. Offensive et sensuelle, la silhouette se pare d’un violet brillant qui brouille la temporalité de l’objet et sa provenance. Presque extraterrestre, l’œuvre nous invite à une méditation spirituelle.

For the Mobilier National’s “Les Aliénés” project, Leo Fourdrinier is transforming a 19th-century chandelier through the prism of his own visual language. Curves and rosettes give way to radical lines, echoing the codes inherited from Minimalism. The round shapes of the original chandelier are protected by the luminous motif, caught between gravity and lightness. The verticality of the light introduces the work into the space like a silent halo over the landscape. Offensive and sensual, the silhouette is adorned in a brilliant violet that blurs the temporality of the object and its provenance. Almost extraterrestrial, the work invites us to a spiritual meditation.